Comment s’y prendre pour réussir son déménagement EDF ?

La procédure de déménagement EDF se fait en trois étapes et permet de conserver son abonnement EDF, quel que soit le lieu de déménagement. La démarche est relativement simple et peu coûteuse.

Avant le déménagement : souscrire un nouveau contrat

Il est conseillé de commencer les démarches déménagement EDF environ un mois ou 15 jours avant le déménagement pour être assuré d’avoir l’électricité une fois installé à la nouvelle résidence. Au cas où l’électricité serait coupée, il faudra l’intervention d’un technicien pour rétablir le courant.

Le jour de l’intervention, ce dernier doit appeler pour prévenir avant d’arriver. S’il rate son rendez-vous pour cause d’indisponibilité du client, une autre programmation sera faite en fonction de la disponibilité du personnel et elle sera facturée. Il est donc recommandé de se montrer disponible ce jour.

Comment s'y prendre pour réussir son déménagement EDF ?

Si l’électricité n’est pas coupée, il faut impérativement souscrire un nouveau contrat dans les plus brefs délais pour éviter une coupure. En effet, quelques semaines après une clôture de contrat, EDF coupe le courant, même en hiver. Si la coupure n’est pas encore effectuée, le transfert de nom sur le contrat se fait sans tarder.

Après le déménagement : résilier l’ancien contrat

À la suite d’un déménagement, il est possible de résilier, sans frais, son contrat avec EDF. Pour cela, il suffit de contacter EDF par téléphone ou courrier postal. Les numéros clients, le RIB et le relevé compteur seront indispensables pour la résiliation du contrat. La date de résiliation est fixée après concertation avec EDF qui enverra une facture de clôture de contrat dans un délai d’un mois à compter de la date de clôture.

Passée cette date également, plus aucun payement de facture ne sera fait sur le compteur résilié. Il est aussi conseillé de relever le compteur avant de partir pour éviter tout litige avec le fournisseur. À noter également que toute résiliation est gratuite et sans frais, quel que soit le fournisseur d’énergie.

Emménagement : un nouveau raccordement

Si l’emménagement se fait dans une nouvelle construction où il n’y a jamais eu d’électricité, un nouveau raccordement à EDF s’impose, précisément au réseau Enedis. Pour cela, il faut constituer un dossier de raccordement à déposer à Enedis qui enverra, dans un délai de 2 à 6 semaines, une proposition de raccordement.

Une fois la proposition signée et renvoyée avec un acompte, EDF enverra des techniciens faire le raccordement et ouvrir le compteur. La durée des travaux et leurs coûts inhérents sont fonction du volume de travail à effectuer.

Le réalisateur des installations intérieures doit remplir les attestations de conformité CERFA qui seront demandées par EDF lors de la souscription. Pour le reste, la nouvelle souscription se fait en suivant les mêmes étapes que tout contrat normal d’EDF à la seule différence qu’ici, la mise en service coûtera plus cher, et le délai d’intervention prendra 10 jours.

Le choix du contrat dépend des besoins de chacun. Cependant, avant de choisir son type de contrat, il faut bien faire l’état des lieux : quelle est l’énergie consommée pour le chauffage, l’eau chaude et la cuisson ? Quelle est la taille du logement ? Autant de questions qui permettront de faire un choix judicieux de contrat.